-

Podcast

Mila et cie : de l’outrage à l’outrance

Après que Mila, une adolescente a été menacée de mort pour avoir critiqué l’islam sur Instagram, le débat public a été traversé par l’amalgame entre la notion d’insulte à la religion et celle d’atteinte à la liberté de conscience. Où en est-on aujourd’hui avec le droit de critiquer la religion?

Entretien avec : Razika Adnani, Martine Cerf, Richard Malka, Jean-Eric Schoettl

Ecouter l’émission « Signes des temps » par Marc Weitzmann (France Culture) du 02 février 2020

Affaire Mila : « Les propos de Nicole Belloubet sont irresponsables et fondés sur une ineptie juridique »

La garde de Sceaux a provoqué un tollé en assimilant « l’insulte à la religion » à « une atteinte à la liberté de conscience ». Réaction à l’affaire Mila, une adolescente menacée de mort pour avoir critiqué l’islam. Nicole Belloubet plaide la maladresse. Propos scandaleux pour l’avocat de l’adolescente.

Lire et écouter l’entretien avec Maître Richard Malka, l’avocat de l’adolescente et de Charlie Hebdo, 

Liberté d’expression : où en est-on ? 5 ans après les attentats de janvier 2015


A deux mois des élections municipales et alors que s’ouvrira en mai le procès des complices des auteurs de l’attentat contre Charlie-Hebdo en 2015, où en est-on en France avec la liberté d’expression ? En particulier dans certaines villes de banlieue où le clientélisme politique la rend impossible ?

Ecouter l’émission « Signes des temps » (France Culure) du 12 janvier 2020

 

Laïcité, une histoire millénaire ?

 

Jean-François Colosimo, essayiste et directeur des éditions du Cerf, nous parle de « La Religion française » (Cerf, 2019), une histoire des relations que la France entretient avec sa laïcité.

Si le mot « laïcité » est relativement récent (il date de 1880) et même pas utilisé par la loi de séparation des Eglises et de lʼEtat de 1905, lʼidée de laïcité est le fruit dʼune histoire vieille de mille ans. Cʼest ce que montre lʼessayiste et romancier Jean-François Colosimo, par ailleurs directeur
des éditions du Cerf, dans son nouvel essai : La Religion française (Cerf, 2019), suite de Aveuglements : religions, guerres, civilisations (Cerf, 2018).
Revenant sur lʼhistoire de la religion en France, il redéfinit le terme de laïcité qui, dit-il, est aujourdʼhui compris par les camps religieux comme la capacité à gagner toujours plus de droits par rapport à lʼEtat. Or la laïcité telle que pensée en 1905 impose avant tout une neutralité de la loi qui rend possible une vie nationale.
On a perdu le fil de l’histoire : cette laïcité qu’on ne sait plus définir est devenue un mot valise. (Jean-François Colosimo)
Car lʼhistoire de France est celle dʼune conquête dʼindépendance par rapport à ces deux pouvoirs que sont lʼEmpire et lʼEglise : En France, dès les XIIIème et XIVème siècles, les rois de France sʼassurent que le spirituel nʼentre pas dans le temporel, car toute religion est productrice de fractures dans le corps politique.
La France constitue de ce fait une exception en Europe, tant par cette résistance au Saint-Siège que par ses tentatives de mixité religieuse, en témoigne lʼEdit de Nantes signé par Henri IV le 30 avril 1598 afin de faire table rase des fractures causées ou cristallisées par les Guerres de Religion.

Formations à la laïcité

EGALE

Egalité Laïcité Europe

© 2019 Egale - Association loi 1901