-

La chrétienne pakistanaise Asia Bibi, 47 ans, a quitté le Pakistan et a “retrouvé” sa famille au Canada, mercredi 8 mai, six mois après avoir été acquittée d’une condamnation à mort pour blasphème qui avait suscité l’indignation à l’étranger. “Elle est au Canada”, où elle a retrouvé ses deux filles, a assuré à l’AFP une source dans le pays, qui a requis l’anonymat.

Asia Bibi a été condamnée à mort pour blasphème en 2010, après avoir été accusée par deux villageoises musulmanes avec qui elle travaillait d’avoir “insulté” le prophète Mahomet pendant une querelle autour d’un verre d’eau. Le 29 janvier dernier, la Cour suprême du Pakistan a confirmé son acquittement prononcé en octobre, lui permettant d’être libre et de quitter son pays. Cette ouvrière agricole a passé huit ans dans les couloirs de la mort.

Mercredi, une source gouvernementale pakistanaise, également sous couvert d’anonymat, a elle aussi confirmé à l’AFP que la chrétienne avait “quitté le Pakistan de son plein gré”. Plusieurs sources sécuritaires au Pakistan ont confirmé qu’Asia Bibi était partie au Canada […]

Après son acquittement, des milliers d’islamistes du groupe Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP) avaient bloqué pendant trois jours les principaux axes du pays pour exiger sa pendaison. Depuis lors, Asia Bibi était vraisemblablement gardée en résidence surveillée. Les chrétiens, qui représentent environ 2% de la population pakistanaise (très majoritairement musulmane), constituent l’une des communautés les plus déclassées du Pakistan.