-

ÉGALE s’associe à l’association « Les Profanes » pour condamner ces comparaisons abjectes, s’interroger sur le message transmis par le Président de la République en nommant une telle personne à l’archevêché de Strasbourg, et rappeler que le concordat n’a pas sa place dans une République laïque.

Michel Seelig a écrit une lettre ouverte à Mgr Ravel : 20170308_Ravel_Seelig-1

La nomination d’un fervent opposant à l’IVG, au mariage pour tous, à Charlie Hebdo et à la laïcité interroge et déplait.

C’est avec une stupéfaction teintée de colère que l’association Les Profanes qui a pour vocation la défense et la promotion de la laïcité vient d’apprendre la nomination par le Président Hollande d’un nouvel archevêque à Strasbourg, Mgr Ravel, ayant assimilé entre autres vilenies, l’avortement au terrorisme en février 2015.

C’est ce joyeux personnage à l’esprit ouvert, qui le lendemain des massacres de janvier 2015 affirmait dans le bulletin mensuel de l’Aumônerie militaire catholique des Armées que : « Le chrétien se sent pris en tenaille entre deux idéologies […] D’un côté, des adversaires déclarés et reconnus : les terroristes de la bombe, vengeurs du prophète. De l’autre côté, des adversaires non déclarés, mais bien connus : les terroristes de la pensée, prescripteurs de la laïcité, adorateurs de la République. »

Il poursuivait : « L’idéologie islamique vient de faire 17 victimes en France. Mais l’idéologie de la bien-pensance fait chaque année 200 000 victimes dans le sein de leur mère. L’IVG devenue droit fondamental est une arme de destruction massive. » Et de conclure : «Nous ne devons pas cautionner les folies de l’euthanasie, du mariage pour tous et autres caricatures de Charlie Hebdo».

D’après un communiqué de Vincent Morel, association “Les Profanes”