-

“L’on observe une intensification de la religiosité dans quelques clubs sportifs […] l’on observe des revendications d’ordre religieux. Ceux-ci sont indéniablement la marque d’une confusion entre l’espace sportif et l’espace cultuel, d’une absence de repères (que déplorent même des éducateurs de confession musulmane), d’une méconnaissance voire d’un refus des codes républicains et laïques.”

“Comme l’école de la République, les clubs sportifs doivent être préservés de l’empreinte du religieux.”

Lire  William Gasparini dans une tribune au « Monde », publiée le 26 février 2020.