-
Espace membre Se connecter

Rencontres avec les politiques 

Le comité laïcité 35 s’implique dans la campagne pour les élections municipales de Rennes

Dans cette municipalité très coutumière d’accommodements raisonnables, où le burquini est autorisé dans les piscines municipales au mépris des règles d’hygiène qui interdisaient le short de bain pour les hommes et où la construction de nouveaux lieux de cultes est régulièrement financée par la mairie, des associations laïques, dont ÉGALE, membres du Comité Laïcité 35 (CL35), ont décidé d’échanger sur la laïcité avec les différents candidats.

Le Comité Laïcité 35 avait déjà rencontré, dès avant les élections européennes, les différents députés de Rennes, pour connaître leur position sur la laïcité dans notre ville et leurs engagements futurs dans ce domaine.

Dans l’objectif des prochaines municipales, il a décidé de rencontrer les futurs candidats et de les interviewer sur ce sujet. Des rendez-vous ont été pris pour début juillet et septembre 2019.

Le CL35, conformément à sa charte constitutive, veut exercer sa fonction de vigilance et se pose comme interlocuteur reconnu auprès des élus locaux, des partis politiques et des associations.

Les positions des différents interlocuteurs feront l’objet d’une publication destinée à informer les électeurs.

Françoise le Mer

 

L’Europe autrement, à l’écoute de la société civile, 1er avril 2019

L’Europe autrement, à l’écoute de la société civile, 1er avril 2019. A la demande de l’Association Européenne de la Pensée Libre, la Commission européenne a accepté de réunir des membres du CESP, le think tank de la Commission et des représentants des associations non confessionnelles pour recueillir leurs propositions pour relancer l’Europe. ÉGALE faisait aussi partie des associations organisatrices, ainsi que la Fédération humaniste européenne.

Voir les recommandations d’EGALE

Voir le programme des interventions

 

Discriminations et persécutions envers les non-croyants dans le monde

Réunion avril 2018

Le Parlement européen, à l’initiative de la Vice-Présidente Mairead McGuinness, avait convié les associations philosophiques et non confessionnelles à une réunion de travail sur le thème des persécutions et discriminations exercées dans le monde à l’encontre des non croyants. Séminaire de travail avec le Parlement européen le 11 avril 2019.

Martine Cerf est intervenue pour ÉGALE, pour rappeler que même au sein de l’Union européenne, le respect de la liberté de conscience n’était pas encore satisfaisant.

 

ÉGALE réagit après une réunion de concertation avec les Cultes au Parlement européen

Le 6 décembre 2017, avait lieu au Parlement européen, une réunion de concertation avec la vice-présidente du Parlement, Mairead McGuinness. Cette réunion s’inscrivait dans le cadre de l’article 17 du Traité de fonctionnement de l’UE, qui prévoit des concertations régulières avec les organisations confessionnelles et non confessionnelles. ÉGALE y était invitée et représentée par Jean-Claude Boual, secrétaire général adjoint. Il a pu relever plusieurs propos étonnants, tenus par quelques responsables de cultes, auxquels il a réagi sur place, comme la mise en accusation de la laïcité qui serait la cause des crises européennes ou la nécessité d’enseigner les religions à l’école en raison de la baisse manifeste de la pratique religieuse des citoyens européens.

En accord avec Mairead McGuinness, EGALE a envoyé une réponse écrite aux questions posée au cours de la réunion. Cette note a reçu un très bon accueil auprès de la vice-présidente et de son cabinet.

MC

 

ÉGALE reçue à la Commission européenne

 

posté le 04/07/2017

Le 19 juin 2017 se tenait la réunion de concertation avec les organisations non confessionnelles, à l’invitation de Frans Timmermans, 1er Vice-Président de la Commission. La Vice-Présidente du Parlement, Mairead McGuinness, assistait également à la réunion. Tous deux ont insisté sur la nécessité de consulter les organisations de la société civile dans cette période cruciale pour l’Europe. Ils ont rappelé leur vœu de voir les organisations confessionnelles et non confessionnelles réunies ensemble et non séparément. Les associations présentes ont réitéré leur accord sur ce point.

Plusieurs associations laïques et obédiences maçonniques étaient représentées. Des échanges cordiaux ont eu lieu à propos de l’avenir de l’Union européenne. La publication de documents de réflexion émanant de la Commission européenne avaient précédé cette réunion. Les associations présentes ont pu réagir sur ces publications. Elles ont mis l’accent sur la nécessité de préserver la cohésion européenne, de développer l’aspect social et protecteur des politiques européennes, ainsi que la question de l’égalité entre les femmes et les hommes.

ÉGALE, représentée par Martine CERF, assistée de Mireille RAUNET a remis un document de réflexion sur l’avenir de l’Union européenne.

 

Élections législatives en Ile et Vilaine (35)

Le Comité laïcité 35 dont ÉGALE est membre, a envoyé une lettre aux candidats aux élections législatives afin d’avoir des informations sur leurs engagements laïques.

Des candidats ont répondu : Claire Payen (PCF), Franck Pichot (PS) , Laurence Maillart-Méhaignerie (LREM) et Solenn Hallou (Gauche Nouvelle)

 

1er et 2 octobre 2015 « Unir nos forces contre l’antisémitisme et le racisme anti-musulman dans l’UE

ÉGALE participait au colloque organisé par M. Frans Timmermans, Vice-Président de la Commission européenne et la commissaire Věra Jourová sur le thème : « Unir nos forces contre l’antisémitisme et le racisme anti-musulman dans l’UE ».

Ce colloque réunissait des responsables politiques de divers États membres, des responsables religieux, des associations laïques, des associations de terrain impliquées dans la lutte contre la haine et le dialogue interreligieux.

Nous avons regretté pour notre part, que le point de vie des associations laïques n’ait pu être exprimé, la liste des orateurs prévus par les organisateurs étant si longue, qu’il n’y avait plus de temps pour ceux qui demandaient la parole. En particulier, nous avons déploré que les échanges aient porté principalement sur les aspects religieux de ces questions, comme si la dimension politique et raciste de ces phénomènes n’existait pas et comme si le dialogue interreligieux pouvait en venir à bout. Il n’est pas étonnant que dans les conclusions de la Commission on, voit figurer la nécessité de renforcer l’éducation religieuse et les accommodements raisonnables.

Malgré tout, il est apparu que dans les mesures évoquées par les élus, plusieurs avaient pris la mesure du phénomène. Les mesures annoncées par la Commission avaient également repris des recommandations que nous avions faites au cours de la consultation qui avait précédé ce colloque, en particulier : la lutte contre les discours de haine sur Internet, la priorité donnée aux associations locales qui créent du lien social et un accès facilité aux subventions européennes pour les associations de terrain présentant des projets concrets.

Martine Cerf

 

Réenchanter l’Europe des citoyens, un séminaire de travail avec la Commission européenne, coorganisé avec l’Association Européenne de la Pensée Libre (AEPL).

posté le 25/04/2013

Catherine Lalumière, présidente de la maison de l’Europe à Paris et invitée par ÉGALE a mis l’accent sur la nécessité de donner de la consistance à la vision européenne, à son projet de civilisation occulté par la politique économique ultra libérale suivie par l’Union.

Les propositions d’EGALE, issues du travail du Groupe Europe concrètes et réalistes, étaient regroupées selon 3 axes :

1-    L’Europe doit rester un espace de paix économique (après la paix militaire)

2-    L’Europe doit se rapprocher des citoyens et renforcer la démocratie

3-    L’Europe doit rapprocher les citoyens entre eux.

Des propositions précises d’action illustraient ces orientations et ont été très applaudies.

Lors de la table ronde, Gérard Delfau a vigoureusement défendu l’idée que la solution à la panne actuelle de l’Union européenne passait d’abord par la réorientation de ses choix politiques, en matière d’emploi et d’environnement notamment, avant tout débat de type institutionnel sur la mise en place d’une structure fédérative.

Le rapport d’ÉGALE a été remis à Commission, puis envoyé au ministre délégué aux affaires européennes, ainsi qu’au président du Parlement européen, aux présidents des groupes et aux députés européens français.

M.C

 

Nos actions

Dernières publications

EGALE

Egalité Laïcité Europe

© 2019 Egale - Association loi 1901 

Suivez-nous sur les reseaux sociaux    

COURRIEL : contact@egale.eu